Commission permanente du Conseil départemental : chiffres clefs et nouveautés de la rentrée

Catégorie: 
Communiqué de presse
Thème: 

La Commission permanente du Conseil départemental de la Sarthe, réunie à l’Abbaye Royale de l’Epau ce vendredi 20 septembre, a examiné 73 dossiers. Parmi les décisions adoptées à l’unanimité par la Commission permanente : l’aide à la création d’un nouveau lieu de vie au Grand-Lucé, la hausse du soutien aux différents contrats aidés, l’accompagnement à l’espace Info Energie, des aides en matières d’agriculture, l’acquisition d’un nouvel Espace Naturel Sensible à Luché-Pringé, ou encore la mise à jour du schéma départemental d’itinéraires cyclables, par le biais des voies vertes et enfin, le déploiement du télétravail au sein du Conseil départemental.

  • Solidarité : Création du lieu de vie « Arbre à chance » - Le Grand-Lucé

L’offre d’accueil départementale est essentiellement constituée de Maisons d’Enfants à Caractère Social et de Familles d’accueil. Toutefois, le département dispose actuellement de six lieux de vie et d’accueil (LVA) représentant 34 places. . Ainsi, les LVA sont des structures de dimension intéressante pour les jeunes, du fait d’un collectif restreint et d’une permanence éducative. Le placement en LVA peut également être utilisé pour des jeunes présentant un profil particulier (polyhandicap). Un projet de création de lieu de vie et d’accueil sera soutenu par le Département et permettra l’ouverture de 4 places, ainsi qu’une place de préparation à la sortie du dispositif de protection de l’enfance. La dépense annuelle est estimée à 239 000€.

 

  • Emploi : financement des dispositifs d’aide à l’insertion professionnelle

Ce sont 875 personnes bénéficiaires du RSA qui auront accès à des dispositifs d’aide à l’insertion professionnelle en 2019. 225 Contrats d’Accompagnement dans l’Emploi (C.A.E) seront financés en 2019. Concernant les chantiers d’insertion, ce sont 319 postes permanents occupés annuellement par des bénéficiaires du RSA qui seront financés, correspondant à un objectif de 650 personnes en emploi.

Pour rappel, l’enveloppe allouée par l’Etat pour les C.A.E. était passée de 300 en 2017, à 150 en 2018, suite à une volonté de l’Etat de réduire l’utilisation des contrats aidés.

  • Transition énergétique : lutter contre la précarité énergétique des Sarthois

 

L’Espace Info Energie, structure portée par l’Association Sarthe Nature Environnement, avec le soutien de l’ADEME, du Département, de Le Mans Métropole, de l’Etat, de l’Agence de l’eau et de quelques Pays, apporte des conseils aux particuliers, de l’information et de la sensibilisation en matière de l’énergie et d’énergies renouvelables. Le partenariat engagé depuis plusieurs années a notamment permis de sensibiliser les travailleurs sociaux du département, dans le cadre de leurs actions liées à la lutte contre la précarité énergétique, action qui sera reconduite auprès des agents cette année. A ce titre, ce sont 15 000€ qui sont attribués par le Département en 2019.

 

Par ailleurs, dans le cadre du partenariat entre le Département et EDF, il est proposé ,qu’une partie de l’enveloppe allouée au Département pour la lutte contre la précarité énergétique soit fléchée vers un soutien à l’Espace info énergie à hauteur de 10 000 € au travers d’actions de sensibilisation des collégiens, de renforcement des permanences et de conseils auprès des habitants.

  • Agriculture : premières installations, élevage et transformation à la ferme

Le Stage Préparatoire à l’Installation permet au candidat, via différents modules de formation de concrétiser et d’assurer la mise en oeuvre de son projet en définissant des objectifs personnels, des priorités, une stratégie d’entreprise, de connaître l’environnement socio-économique de son installation, de construire son projet d’entreprise sur les plans humain, technique et financier et d’échanger avec d’autres jeunes candidats.

 

Pour chaque stage réalisé, le Département accorde au jeune agriculteur une subvention de 200 €.

 

Depuis 2015, le Département accompagne la mise aux normes des exploitations agricoles dans le cadre du Plan de Compétitivité et d’Adaptation des Exploitations Agricoles (PCAE) – Volet élevage, conformément au programme de Développement Rural Régional des Pays de la Loire (PDRR).

 

Dans le cadre du 1er appel à projets au titre de 2019, lancé par la Région des Pays de la Loire, après validation par le Comité de Pilotage Régional, le Département a accordé une subvention totale de 69 785,77 €, à 6 exploitations agricoles sarthoises.

 

Le Département a également accordé une subvention globale de 38 150,83 € à 4 structures agricoles sarthoises, dans le cadre de l’aide à la «  Transformation et commercialisation de produits agricoles à la ferme » :

- 7 254,46 € au GAEC BIO AVENIR sis à Spay, pour son projet d’agrandissement de son atelier de transformation à la ferme.

- 11 280 € à l’EARL DES COURBETONS sise à Parcé-sur-Sarthe, pour son projet de création de laboratoire pour production de crèmes glacées et de sorbets.

- 8 336,37 € à Coraline BELLAND dont l’exploitation est sise à Allonnes, pour son projet création de laboratoire de transformation laitière à la ferme (brebis).

- 11 280 € à l’EARL DE LA VANNERIE sise à Courceboeuf, pour son projet de construction d’une fromagerie (fromages frais, pâtes pressées cuites, beurre, crème, yaourts, desserts lactés).

 

  • Environnement : « Les Piliers » de Luché-Pringé, nouvelle acquisition départementale

Situé en Vallée du Loir de Vaas à Bazouges-sur-le-Loir, au bord de la D214 à Luché-Pringé, dans le prolongement du Coteau et des prairies des Caforts, labellisé en 2009 « Réserve Naturelle Régionale », le site des « Piliers » est une ancienne carrière d’extraction de pierres de tuffeau, dont les immenses cavités ont servi pour la culture de champignons. Après un arrêt durant la 2ème guerre mondiale (site occupé par les Allemands et présentant des traces historiques), l’activité a repris pour définitivement cesser dans les années 1970. Le site présente des vestiges d’habitations troglodytiques.

 

L’acquisition de ce site permet au Département de la Sarthe de s’investir directement dans la préservation d’espèces protégées au titre de sa politique en faveur de la préservation de la biodiversité.

 

  • Tourisme : Mises à jour du Schéma Départemental d’itinéraires cyclables « La Sarthe à Vélo » avec l’intégration des futures voies vertes

Depuis 2012, le Département de la Sarthe porte l’animation du Schéma Véloroute « La Sarthe à Vélo » autour de la V44, la V47 et des boucles régionales proposant ainsi une offre d’itinéraire cyclable structurant sur le territoire et connectée aux grands axes nationaux de cyclotourisme que sont la Véloscénie (Paris–Le Mont-Saint-Michel) et La Loire à Vélo.

 

Récemment ces axes ont connu des mises à jour afin de sécuriser les pratiquants et de renforcer l’attractivité touristique de ces itinéraires à savoir entre autres :

- Une modification de la V44 au Mans pour emprunter le Chemin de Halage plutôt que le

Boulevard Demorieux,

- Une modification de la boucle régionale nord pour emprunter la voie verte entre Les Mées et Chérancé.

- Une modification de la boucle régionale sud pour emprunter des routes forestières en forêt de Bercé à la place de la route départementale D13.

 

Le Département portant aujourd’hui la dynamique de créations de voies vertes en Sarthe, des interactions fortes entre ces aménagements touristiques en projet et l’existant de « la Sarthe à Vélo » apparaissent. Afin de valoriser au mieux ces sites propres de mobilités douces, ils ont été inscrits dans leur intégralité au Schéma départemental afin que :

- La voie verte entre Montval-sur-Loir et Bessé-Sur-Braye remplace le tracé actuel de la V47 sur ce secteur et plus spécifiquement entre Montval-sur-Loir et Port-Gautier ainsi qu’entre

Ruillé-sur-Loir et Poncé-sur-le-Loir,

- La voie verte entre La-Suze-sur-Sarthe et La Flèche remplace le tracé actuel de la V44 sur ce secteur,

- La voie verte entre Sillé-le-Guillaume et Fresnay-sur-Sarthe remplace le tracé de la V44 entre Fresnay-sur-Sarthe et Saint-Christophe-du-Jambet.

- La voie verte entre Vion et Louailles soit valorisée par ou un plusieurs itinéraires d’intérêt régional.

 

Afin de connecter la Sarthe à d’autres itinéraires nationaux comme La Vélo Francette, il paraît pertinent de créer des connexions entre l’offre existante de véloroutes sarthoise et cette offre touristique passant par le département de la Mayenne. Le Conseil départemental a donc opté pour la création de liaisons vers le territoire voisin entre :

- Saint-Léonard-des-Bois et Saint-Pierre-des-Nids (Commune située en Mayenne)

- Beaumont-sur-Sarthe et Rouessé-Vassé

- Sablé-sur-Sarthe et Saint-Loup-du-Dorat (Commune située en Mayenne)

  • Collectivité : Déploiement du télétravail au sein du Conseil départemental

Le Département s’est engagé en 2018, dans le cadre de son projet d’administration « ID Sarthe » dans une phase d’expérimentation du télétravail permettant d’évaluer de nouvelles pratiques de travail, qui s’est avérée très concluante. Afin d’améliorer la qualité de vie et l’efficacité au travail, mais aussi contribuer au développement durable, ce seront 40 agents qui pratiqueront le télétravail en 2019.

20/09/2019

Sarthe – Commission permanente du Conseil départemental