Canicule : Traitement particulier des routes départementales & prudence !

Catégorie: 
Communiqué de presse

Attention, en raison des très fortes chaleurs, les chaussées peuvent être glissantes. Nous invitons les usagers de la route à adopter une conduite adaptée. Les services du Conseil départemental de la Sarthe vont dans les prochains jours expérimenter une technique de traitement des ressuages par épandage de lait de chaux sur environ 20km de routes départementales.

 

Les routes suivantes pourraient être concernées :

-           RD39, communes de Moitron-sur-Sarthe et Saint-Christophe-du-Jambet ;

-           RD15, communes d’Assé-le-Boisne et Saint-Paul-le-Gaultier ;

-           RD148, communes de La Guierche et Souillé;

-           RD13, communes de Luché-Pringé et Mansigné ;

-           RD32, commune de Oizé.

 

Blanchir les routes au lait de chaux pour lutter contre la chaleur

 

Le ressuage est une dégradation rencontrée sur certaines chaussées recouvertes par un enduit superficiel. Il est la conséquence de remontées de bitume à la surface de la chaussée, recouvrant tout ou partie des granulats. Ce phénomène est rencontré lors de fortes chaleurs. L’inconvénient principal de cette pathologie vient de la détérioration de la couche de roulement : en effet, le bitume ramolli colle aux roues de tout type de véhicule arrachant les granulats par plaques.

 

Une technique récemment développée, basée sur l’utilisation de lait de chaux, va être expérimentée par la direction des routes sarthoises. Il s’agit de mettre en œuvre du lait de chaux sur les zones de remontées de bitume créant ainsi une interface entre la surface de chaussée et les roues de véhicules. Cette technique est particulièrement visible car elle blanchit la surface de la chaussée ! Ce blanchiment disparait naturellement au bout de quelques temps.

 

Si les études menées jusqu’à aujourd’hui montre que l’impact sur l’environnement immédiat de la route est nul, le département a quand même souhaité effectuer sa propre analyse. La généralisation de cette technique l’année suivante dépendra donc des résultats de cette expérimentation.

 

Canicule : adapter sa conduite sur les secteurs gravillonnés

 

Pour atténuer les dégradations liées au phénomène de canicule, une autre technique est utilisée : le gravillonnage. Les équipes du Département interviennent dès que possible en gravillonnant certains tronçons de routes départementales, afin d’éviter la dégradation des chaussées. Des panneaux de danger « chaussée glissante » sont alors positionnés aux endroits des zones traitées. Pour leur sécurité, les usagers doivent fortement votre vitesse sur ces zones gravillonnées.

 

Photo d'illustration - Droit CD72

25/06/2019